Août 1947 : tout le scoutisme français est mobilisé pour le Jamboree de la paix, premier de l’après-guerre.

La rédaction de « Jamboree-France », le quotidien éphémère publié pendant tout l’événement, concentre un nombre d’auteurs publiés par Alsatia impressionnant. Si Jean-Louis Foncine est cloué au lit pour des raisons de santé, on peut y croiser Serge Dalens, Pierre Joubert, Claude Valette… et Bruno Saint-Hill (qui n’est pas encore connu sous son pseudonyme, puisque son premier roman paraîtra en 1950), dont l’ordre de mission est signé de la main même de Serge Dalens.

jamboree

blaireau