Dans Versailles-Vougeot ou l’affaire de Larches, Mik arrive en retard et dévore l’Escriteau du banquet des Chevaliers du Tastevin pour l’intronisation de tonton Léon. Voici le menu qu'il y découvre :

Première Assiette

Le Saladier de jambon persillé
Escorté d'un Bourgogne Aligoté 1978, frais et gouleyant, des Hautes Côtes de Nuits

Deuxième Assiette

Les Blancs de Turbot Excellence
Humidifiés d'un Meursault-Charmes 1977 subtil et parfumé

Entremets

Les Œufs en Meurette
Arrosés d'un Côte-de-Beaune-Villages fin et bouqueté 1976 Tasteviné

Dorure

Le Salmis de Pintadeaux
Accompagné d'un Nuits-Saint-Georges 1973 suave et prenant "Les Vaucrains" Tasteviné

Issue de Table, desserts et mignardise, Boutehors

Hypocras

____________________________

Cet escriteau est magnifique mais que peut bien signifier le service « Dorure » ? Plongée dans les encyclopédies, hélas il n’est question que de dorure sur bois, sur stuc etc. Dans les traités sur l’alimentation au Moyen-Age, guère plus d’explications, il est cependant dit que l’on présentait les volatiles, paon, cygne avec le bec et les pattes dorés, explication néanmoins bien limitée et peu satisfaisante.

Une seule solution : demander au maître
Et sa réponse : sublime !

dorure

--> Consulter les détails du menu <--

blaireau