Le temps passe. Jacques Cartier est revenu, reparti. Anglais et Hollandais ont pris pied à Terre-Neuve, en Virginie, à Manhattan. Champlain, natif de Brouage où un jour viendra pleurer Marie Mancini, Champlain est venu, Québec est née.

Aux mains des Iroquois (1955)

mains

Le 15 décembre 1640, deux trafiquants, deux scélérats, un Anglais et un Hollandais jaloux des colons français, démolissent les pièges où le grand sachem des Mohawks compte prendre quelques fourrures. Ils font porter les soupçons sur les Hurons amis des Français. En effet, un guet-apens vient de livrer aux deux hommes un grand adolescent de quinze ans, Pierre Le Comte, que des amis hurons maintenant tués reconduisaient chez son père, à Trois-Rivières. Voilà Pierre prisonnier des Iroquois, qui ne savent pas qu’il entend leur langue. Peu après, deux coureurs-des-bois de Trois-Rivières, envoyés en reconnaissance par M. de Chanflour qui commandait la ville, tombent à leur tour aux mains du sachem Onagan. Celui-ci suscite une alliance des Cinq-Nations iroquoises et concocte une savante manœuvre destinée à conquérir Trois-Rivières. Il en sera pourtant pour ses frais de ruse et de mensonge, car Pierre a compris ses plans et s’est évadé pour prévenir Québec. Deux cents indiens paieront de leur vie la traître entreprise de leur chef.

à suivre...

motifcanada