Au même moment, le firmament frémit. La nuit, aux yeux de l’enfant, rosit tendrement, puis parut d’un bleu si transparent et si pur que les étoiles, voilées jusque-là, s’allumèrent en grand nombre. Elles semblaient surgir des profondeurs célestes, toutes ensemble comme les hommes d’une grande armée allant d’un même pas. Leur marche en avant s’arrêta, mais d’une façon curieuse. Les plus lointaines ralentirent d’abord, celles du milieu ensuite, et les plus proches laissèrent se détacher de leur troupe étincelante un astre d’un contour plus net et d’un feu plus vif. Celui-ci glissa tout autour de l’horizon comme s’il cherchait où se poser. Chaque fois qu’il passait dans un segment de ciel, l’espace s’allumait de reflets moirés comme une soie palpitante, et toutes les autres étoiles clignaient d’un mouvement unanime. L’astre continua sa ronde autour de Bethléem. Il ralentit l’allure en illuminant Joël. Au-dessus de la grotte il se fixa. (...)

Des voix, d’abord lointaines, chantaient avec suavité. Peu à peu, elles se rapprochèrent, venant des quatre points de l’horizon, et formant un chœur d’une telle amplitude que la voûte du ciel en renvoyait l’écho:

- Gloire à dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté!

Des formes blanches, indistinctes tant elles étaient rapides, glissaient dans la nuit scintillante. Sans cesse arrivaient des voix et des formes nouvelles. Le chœur éclata, triomphal. La musique était à la fois si belle et si simple, que Joël en saisit le rythme et chanta dans la nuit avec les Anges de la Nativité.

Jean Vergriete

joel
illustration de Pierre Joubert pour Joël sous les étoiles

Est-ce un conte de Noël ou un roman sur la persécution des Juifs de Jérusalem? Est-ce un appel au pardon ou une histoire de trahison? Joël se laissera-t-il entraîner par la vengeance ou sera-t-il touché par la grâce?

Hérode, devenu roi par la volonté des Romains, fait régner sur Jérusalem et les Juifs un climat de peur et d’oppression. Josuah, pauvre ânier juif, élève seul, comme il le peut, son fils Joël, dans la misère mais dans la justice et la bonté.

Un jour, pour pouvoir mieux nourrir Joël, Josuah accepte de participer à un complot contre Hérode. Hélas, les intrigants sont dénoncés, trahis par l’un des leurs, car l’affaire ne visait qu’à renforcer le pouvoir d’Hérode et la gloire de ses soldats. Le père de Joël est arrêté, envoyé aux galères. Joël le reverra-t-il un jour? Probablement pas, car les Romains ne pardonnent pas…

Abandonné, Joël ne sait vers qui se tourner. Il est accueilli par Siméon l’ancien, qui prône le pardon et l’amour et de Dieu, puis par Gad le tourneur, qui réclame vengeance. Quant il retrouve Melluc, le traître, deux voies s’offrent à Joël: le crime en mémoire de son père ou la clémence, pour Eziel, fils de Melluc et ami de Joël.

Et puis, la nuit où son destin va s’accomplir, où Joël a enfin fait son choix, un étrange couple lui demande humblement un abri. Joseph, à la voix si douce, et Marie, sa jeune femme qui va bientôt mettre au monde un enfant, sont trop pauvres pour être accueillis dans une auberge. Joël leur offre ce qu’il possède: une pauvre étable, un trou dans un rocher, un peu de paille, auprès d’un bœuf. Par ce simple geste d’amour, Joël sent sa vie et son cœur se transformer. Et ce qu’il ignore, c’est que, sans le savoir, il vient de donner un Sauveur au monde Chrétien…

Jean Vergriete mêle dans ce roman le tragique d’Israël opprimé à la beauté de la Nativité. A travers Joël et son père, le souvenir de David et de Moïse, c’est l’histoire du peuple juif qui est ici reprise. De Jérusalem à Bethléem, du Temple au Golgotha, l’auteur nous fait vivre avec Joël les quelques semaines qui ont précédées la naissance du Christ, sur les lieux mêmes qu’il parcourra plus tard. Dans la chaleur et la poussière de Palestine, au milieu des caravanes et des soldats, Jean Vergriete raconte la nuit de Noël avec une puissance d’évocation rare. Entre la danse des étoiles et le chant des anges, devant le rosissement du ciel et la lumière de la crèche, on ne peut qu’être ému en assistant, avec Joël, à la naissance de l’Enfant-Roi.

motifange