Le feu se meurt. Veillée de Noël. C'est vrai! Noël demain! Cette nuit plutôt.

Y aura-t-il une Messe de minuit? Non, le Père Aumônier est à la ville, bien loin, il prie parmi les hommes et rejoindra le refuge le plus tôt possible.

Et une messe demain? Oui, mais seulement pour le groupe B qui pourra descendre jusqu'à un village. Pour le groupe A, on a dû renoncer; le groupe A est déjà trop loin de toute église ou chapelle. Demain on lira seulement le texte de la messe, tous ensemble, avant de continuer le sauvetage.

Et un réveillon? Y aura-t-il un réveillon? Non, il n'y aura évidememnt pas de réveillon. Les rations doivent être économisées dans le cas où l'opération de prolongerait...

Quel étrange Noël sauvage, un Noël des premiers âges, sans orgues, cantiques ni réveillon, un Noël parmi les tourbillons de neige dans la tempête, mais un Noël de service et de sauvetage, de sacrifice et de rédemption.

Un vrai Noël d'année zéro, un vrai Noël de renouveau.

Pierre Labat

motifange